Full Description


 

Examen du permis de conduire pour une personne handicapée

Conformément au premier article du Droit de l’homme sur l’égalité des hommes, les services offerts aux personnes saines de corps et d’esprit sont égaux à ceux offerts à une personne en situation de handicap. La discrimination est devenue une lutte quotidienne dans plusieurs pays. Ainsi, pour prouver cette égalité entre tous, des aménagements ont été faits pour que les personnes handicapées puissent jouir librement de la possession d’un permis de conduire afin de circuler dans leur véhicule comme tout le monde.

Comment procéder à l’inscription et au passage d’examen ?

 

Selon l’article 2-.2.1. relatif à “l’Examen médical préalable », les personnes handicapées doivent présenter un certificat médical d’aptitude. Cette décision a été prise afin de permettre à l’Assurance de prendre ses responsabilités au cas où des accidents surviendraient. La visite médicale se passe soit devant la Commission Médicale de Permis de conduire, soit chez un médecin en ville agrégé par le Préfet.

Des aménagements doivent être faits afin de faciliter l’examen du permis. Premièrement, l’aménagement du véhicule pour les personnes handicapées dont l’état physique ne permet pas la conduite d’une voiture normale habituelle est requis. Ensuite, à part les examens pratique et théorique, après avoir passé l’examen médical, la personne handicapée dont le dossier médical est tacite doit repasser une épreuve pratique afin d’évaluer les aménagements par rapport à son état physique.

Dans quel cas repasser cette épreuve pratique ?

 

Dès que l’aménagement concerne le système de freinage, une épreuve pratique est obligatoire. En revanche, si l’embrayage et la vitesse automatiques sont les seuls à adapter, la personne peut acquérir son permis B avec des restrictions. Une auto-école spécialisée prend en charge les personnes handicapées. Ces auto-écoles sont professionnelles dans l’accomplissement de leur tâche éducative.

Quelles démarches et quels dossiers ?

 

Tout d’abord, il faut remplir les dossiers auprès de la Préfecture ou sur service-cartegrise qui déterminera ensuite la date de l’examen médical pour les différents aménagements. Les personnes handicapées passeront les examens habituels comme celles en bonne santé. Les candidats handicapés bénéficient d’un surplus de temps pour pratiquer la conduite. Habituellement, ce sont les auto-écoles qui se chargent de ce surplus.

 




Leave a Reply